Que faire ce week-end en Lorraine
Vincent Munier, naturellement photographe
Vincent Munier, naturellement photographe
Vincent Munier, naturellement photographe
Vincent Munier, naturellement photographe
Vincent Munier, naturellement photographe
Vincent Munier, naturellement photographe
Vincent Munier, naturellement photographe
Publié le
Par
dans Nature
Mylorraine

Vincent Munier, naturellement photographe

Né en 1976 dans les Vosges où il a appris à observer la nature, Vincent Munier est devenu depuis un photographe animalier internationalement reconnu. Seul photographe au monde à avoir été élu trois fois par la BBC, « Photographer of the Year », il vient de sortir un livre intitulé « Au fil des songes », une invitation à découvrir une nature secrète, fragile et méconnue, celle de Lorraine. 
Entre nous, Vincent Munier, vous connaissez ?

Ce Vosgien qui est à la photographie animalière ce que Julien Absalon est au cross-country ? Non ?
Il faut bien avouer que Vincent Munier n'est pas de ceux qui courent après la presse et les éloges.

Pour autant, il y a quelques semaines encore, la télé québécoise l'invitait en « prime time », l'accueillant comme une star pour rendre hommage à son travail alors exposé dans la ville de Montréal. Intitulée « Etat sauvage », cette exposition réunissait sous un même toit, les 140 plus belles photos animalières du monde, celles de Vincent Munier en tête.

Alors comment peut-on briller sous les sunlights de la télé nord-américaine et revenir anonyme dans sa région natale ?
« Je ne suis connu en définitive que par les personnes qui s'intéressent à la photo, et plus particulièrement à la photo animalière », argue l'intéressé qui, à seulement 34 ans, a déjà été primé trois années consécutives dans le cadre du « Eric Hosking Award », au concours du « Wildlife Photographer of the Year » de la BBC. Une consécration reçue en 2000, 2001, 2002 qui permît à ses photos de voyager dans plus de 35 pays. Un statut de photographe animalier professionnel arrivé entre-temps et le rêve de gosse se réalisa. Les collaborations avec les prestigieuses revues National Géographic et Géo (entre autres...) finiront de le placer tout en haut du podium.

Mais la « Munier Touch » va au-delà du simple clic et sa démarche dépasse le simple cadre de la photographie animalière. Lui, l'enfant des Vosges, a reçu de son papa Michel bien plus qu'un goût immodéré pour fixer l'éternité sur pellicule. Car on ne badine pas avec la photographie. Ainsi toute retouche informatique est évidemment proscrite, « retoucher c'est leurrer le public et s'attaquer à la véracité du message ».

Pour revenir avec une bonne photo, « celle qui retranscrira l'émotion vécue sur le terrain au public », l'auteur part seul de longs mois dans les contrées désertes de l'Abyssinie, de la Laponie, du Grand Nord canadien, du Kamtchatka ou encore du Japon. Des immensités vides d'humains où Vincent se retrouve « into the wild », avec pour seule compagnie les rares espèces animales qui ont su s'adapter à ce milieu. Ainsi a-t-il cherché et trouvé l'Harfang, hibou du grand nord, le loup des grands plateaux éthiopiens, l'ours brun de Sibérie, l'ovibos, bœuf musqué qui défie l'hiver et l'isolement de la Toundra. Autant d'immersion dans ces solitudes, où le photographe y allait « pour voir évoluer pleinement l'animal dans son environnement », se camouflant pour être quasi-invisible et mieux extraire l'authenticité de la rencontre.

« Mes photos sont des plaidoyers pour les espèces, pour les paysages et pour le vivant. La diversité animale est extrêmement importante et permet de moins fragiliser les écosystèmes », c'est ainsi animé que Vincent Munier vient de faire paraître aux éditions Kobalann (sa maison d'édition) « Au fil des songes ».

Dans cet ouvrage, le photographe, qui partage la signature avec son père et dont les textes sont signés de Charlélie Couture, invite à un voyage au cœur de la nature lorraine. Une initiative née suite à une collaboration avec le conservatoire des sites lorrains qui, au printemps dernier, avait réalisé des expositions des œuvres de Vincent Munier tout au long de la Moselle.

« En Lorraine, les réserves naturelles, les forêts primaires, les tourbières, les étangs possèdent des espèces endémiques qui font donc l'originalité du lieu que l'on vient photographier : le lynx, la grue cendrée, le grand tétras entre autres », précise l'auteur qui avoue avoir jeté un œil plus personnel et plus poétique sur la Lorraine. Normal quand on a aiguisé toute son enfance son regard dans les Vosges.

Les Vosges : l'endroit où Vincent Munier défait sa valise et range son matériel en attendant le prochain voyage. Elevé dans « ces montagnes usés par les éléments naturels », il a, tout au long de son enfance, observé la nature et les animaux sauvages. C'est à douze ans qu'il prend sa première photo en accompagnant son père. Il se saisira du reflex de ce dernier pour éterniser la douceur d'un chevreuil. Un petit clic pour des grandes conséquences. Vincent casse sa tirelire et s'offre son premier boîtier photo Nikon F-801, marque à laquelle il restera fidèle.

En octobre, il repart au Canada sur les traces des ours polaires, puis en févier au Japon voir les grues. On imagine aisément qu'avec une telle histoire, il y a derrière l'objectif de Vincent Munier, des yeux d'enfant qui pétillent, c'est peut-être cela, le secret de son talent.

Mathieu Bonis


Au fil des songes : Ouvrage de 224 pages, 160 photos - Format 24,5 x 27 cm

En vente par commande sur son site : www.vincentmunier.com
Vincent Munier à la télévision canadienne en 2009 : http://www.radio-canada.ca/emissions/bons_baisers_de_france/2009/chronique.asp?idChronique=85321

Réseaux sociaux

Commentez cet article

Rédaction & Paramètres

Dates

Du au

Horaires

De à

Tarifs

En savoir plus

Médias


Rédaction & Paramètres

En savoir plus

Médias


Publiez vos photos

Une fois vos photos chargées, vous pourrez les personnaliser dans cet espace en leur donnant un titre, une description, en les classifiants ou encore en les géolocalisant.


Publiez une vidéo






Déjà inscrit ?






Mot de passe oublié ?

Connectez-vous via...

Vous possédez déjà des comptes Facebook ou Twitter ?


Mylorraine.fr, le site participatif de la Région Lorraine vous permet de vous connecter directement grâce à ces comptes. Pour cela, il suivi de cliquer sur l'un des boutons ci-dessous et de suivre les informations à l'écran

Créez votre compte Mylorraine.fr