Sur le tournage de « La clinique de l’amour »
Sur le tournage de « La clinique de l’amour »
Sur le tournage de « La clinique de l’amour »
Sur le tournage de « La clinique de l’amour »
Sur le tournage de « La clinique de l’amour »
Sur le tournage de « La clinique de l’amour »
Sur le tournage de « La clinique de l’amour »
Publié le
AdrienChobaut

Sur le tournage de « La clinique de l’amour »

Une nouvelle équipe de cinéma est passée par la Lorraine pour tourner des scènes d’un prochain film à paraître en 2012. Intitulé La clinique de l’amour, ce deuxième long-métrage d’Artus de Penguern est une comédie burlesque inspirée par les séries hospitalières, qu’elles soient américaines ou allemandes, valables ou carrément grotesques…

Mercredi 22 juin, parvis de l’église Saint-Clément de Metz. Caméramans, techniciens, maquilleurs s’affairent autour de  Bruno Salomone, Hélèna Nogueira, Michel Aumont, Dominique Lavanant… Et bientôt un nouvel opus à ajouter à la collection des films tournés en Lorraine ! Seul hic, la scène de mariage entre les deux principaux rôles et tournée ce jour doit s’interrompre à cause d’une forte averse. Mariage (très) pluvieux, mariage (très) heureux ? En tout cas, l’ambiance, elle, est au beau fixe. Peut-être parce que le film en question est une comédie. Son réalisateur, Artus de Penguern nous avouera par la suite avoir aussi choisi les acteurs pour leur bonne humeur. Et même « une équipe de fous-furieux » à en croire le cinéaste… Il est toujours plus facile de réussir une comédie quand tout le monde a le sourire sur le plateau !

On connaissait Artus de Penguern l’acteur (avec une quarantaine d’apparitions sur le grand écran en 30 ans), mais l’homme est aussi réalisateur. Il y a 10 ans, son premier long, Grégoire Moulin contre l’humanité, avait été nominé aux Césars. Peu avant, il avait également réalisé un court métrage intitulé La polyclinique de l’amour, un pastiche de série hospitalière où s’entrecroisaient avec humour, amours interdits, manipulations, conflits, infirmières en blouse blanche et gastroentérologie. Un clin d’œil (ou un pied de nez) aux séries qui se déroulent dans les hôpitaux (Urgences, La clinique de la Forêt Noire…). L’esprit décalé du film n’avait pas échappé aux internautes amateurs de burlesque qui ont plébiscité le court-métrage sur internet. Un facteur qui a décidé Artus de Penguern à donner une suite à cet univers pour son second long-métrage.

Maîtresses et patients

A la clinique Marchal, établissement géré par le patriarche et ses deux fils chirurgiens, John et Michael, le quotidien est perturbé par le mariage de ce dernier avec la jolie Priscilla, infirmière dont John est secrètement amoureux depuis longtemps… Tourné essentiellement au Luxembourg, et en particulier au Centre Hospitalier d’Ettelbrück, l’équipe a également tourné quelques scènes en Belgique et passé 4 jours dans la Lorraine voisine. Jusqu’à ce que le réalisateur et son équipe se trouvent en panne… d’église, pour la fameuse scène du mariage justement. A 2 semaines du tournage, l’autorisation de tourner dans un premier édifice n’était pas obtenue et il leur a vite fallu trouver une solution de secours pour cette scène. La région Lorraine a ainsi proposé de leur ouvrir les portes de l’église Saint-Clément, une opération de secours réussie par le Bureau des Tournages de la Région qui gère l’accueil et le suivi des équipes de cinéma qui désirent tourner en Lorraine en mettant à leur disposition décors, techniciens et en facilitant leurs rapports avec les partenaires locaux…

Découvrez d’autres films tournés en Lorraine !
- La Lorraine au cinéma (1/4) : les Vosges
- La Lorraine au cinéma (2/4) : la Moselle
- La Lorraine au cinéma (3/4) : la Meurthe-et-Moselle
- La Lorraine au cinéma (4/4) : la Meuse

Réseaux sociaux

Commentez cet article

Rédaction & Paramètres

Dates

Du au

Horaires

De à

Tarifs

En savoir plus

Médias


Rédaction & Paramètres

En savoir plus

Médias


Publiez vos photos

Une fois vos photos chargées, vous pourrez les personnaliser dans cet espace en leur donnant un titre, une description, en les classifiants ou encore en les géolocalisant.


Publiez une vidéo






Déjà inscrit ?






Mot de passe oublié ?

Créez votre compte Mylorraine.fr