Le Michel, rédacteur en chef exceptionnel !
Le Michel, rédacteur en chef exceptionnel !
Le Michel, rédacteur en chef exceptionnel !
Le Michel, rédacteur en chef exceptionnel !
Publié le
Aurelie_de_Mylorraine.fr

Le Michel, rédacteur en chef exceptionnel !

C'est une institution à lui tout seul. Une icône dans le paysage culturel lorrain. Pourtant, du haut de ses 61 ans, et presque autant en tant qu'activiste culturel, l'homme est resté le même : bénévole parmi les autres, amoureux de la musique, des artistes et de toutes les cultures… Avec « un tout petit plus » : un Festival qui porte son nom. Alors à l'occasion de la nouvelle édition du JDM, nous avons invité celui qui prêta son jardin il y a maintenant onze ans pour y créer ce qui deviendra le plus grand festival musical de Lorraine.

Michel Legrand, alias Le Michel est notre invité exceptionnel, toute la semaine sur Mylorraine.fr.

« J'avoue, je ne suis pas un orateur, je n'aime pas trop ça… Mais forcément c'est un Festival qui me tient à cœur, c'est la onzième édition cette année alors qu'on pensait que ce serait impossible de faire un festival comme celui-là… Si j'ai accepté cette invitation, c'est parce que Mylorraine déjà c'est un coup de cœur pour moi. C'est important de montrer que la Lorraine c'est une région qui bouge. D'ailleurs on a une devise à Bulligny, c'est « Bulligny c'est un village qui bouge » ! C'est pareil pour la région. Il se passe plein de choses, il faut le montrer à tout le monde. »

Tout au long de cette semaine exceptionnelle, Michel va donc vous confier ses coups de cœur pour la Lorraine, ses souvenirs du JDM et même nous dévoiler « cinq choses que l'on ne sait pas » sur lui. Restez attentif, Michel Legrand invité de Mylorraine.fr, c'est du 3 au 10 juin 2015. Chacun de ses coups de coeur seront précédés de la mention "Le Choix du Michel".

Le Michel, l'ami de Bulligny

« Si c'est un rêve de gosse d'avoir un Festival à son nom ? Euh… Je ne sais pas, c'est… c'est sympa, c'est gentil, ça fait chaud au cœur, faut pas croire… » Onze ans plus tard, et des pointures aussi immenses que Alice Cooper, IAM, Caravan Palace, Arno, Les Têtes Raides, C2C, La Rue Kétanou, Cypress Hill, Sinsemilia, Archive, Skype the use ou FFF venues vers la fête dans son jardin, Michel a gardé toute son humilité. Et profite de chaque occasion pour mettre en avant les nombreux bénévoles et l'équipe de Turbul'l'ance, qui gère désormais le Festival. « Le JDM c'est surtout l'humain. C'est possible grâce à l'équipe, parce que tout le monde se donne, tout le monde s'implique et gère ses responsabilités. C'est le village, les gens, les bénévoles, le travail qu'on fait en dehors… Ici, avec un morceau de bois on fait une étagère, on bricole de nos mains, on ramène beaucoup de nous, on essaye d'améliorer pas mal au fil des années, l'entrée, les loges… Et là il n'y a plus qu'à attendre nos festivaliers ! »

Dis, Michel, c'est vrai que ce n'est pas vraiment ton jardin ? « Si, si à la base, c'était dans  mon jardin… Enfin… disons une partie ! D'ailleurs c'est pour ça que mon ami Thierry Berneau avait proposé « Au fond » du Jardin du Michel ! Une partie c'est mon jardin, le reste c'est communal, mais au fond c'est à moi ! A l'origine, il y avait Festibulle, puis le Festival à Cent Balles. Et puis maintenant c'est le JDM. Ca n'a pas toujours été facile, mais on est toujours là. C'est Bulligny, c'est le plein air. On est bien. »

La musique, tu es tombé dedans quand tu étais petit ? « La musique, ça m'est venu par ma grande sœur. Elle jouait de l'accordéon, je la suivais pas mal, dans des concours régionaux, tout ça… Pis c'est resté ! L'accordéon, j'adore ça. Les groupes avec beaucoup de cuivres aussi, comme Les Ogres de Barback, La Rue Kétanou, Babylon Circus… J'ai fait du théâtre aussi, un petit peu, ça ne dure jamais trop longtemps… C'était avec la MJC de Bulligny, mais ce n'était pas toujours facile à suivre, les gens ne s'impliquaient pas forcément, ça n'a pas marché. Mais j'ai toujours donné un coup de main aux MJC, et je continue encore. Il faut toujours des bras pour monter les stands ! »

Un artiste que tu aimerais bien voir dans ton Jardin ? « Manu Chao, ce serait cool… Faire revenir Shaka Ponk aussi ! Et puis Jacques Higelin, un grand monsieur, lui aussi… En 2007, il ne voulait pas redescendre, il aurait pu faire toute la nuit ! Cette année, on retrouve aussi des amis marseillais, Massillia Sound System. Je me souviens, ils avaient fait une distribution de pastis aux festivaliers… Et je crois bien qu'ils vont le refaire cette année ! Tellement de bons moments. »

« Ce qui me plaît le plus dans ma vie ? Mes enfants ! Ils ne participent pas, ils sont festivaliers. Mais oui, mes enfants, plus que tout. Forcément. »

Le Choix du Michel : la Rue Kétanou

> Le Choix du Michel : Bulligny, son village de coeur

Réseaux sociaux

En savoir plus

Articles en relation

Commentez cet article

 

Rédaction & Paramètres

Dates

Du au

Horaires

De à

Tarifs

En savoir plus

Médias


Rédaction & Paramètres

En savoir plus

Médias


Publiez vos photos

Une fois vos photos chargées, vous pourrez les personnaliser dans cet espace en leur donnant un titre, une description, en les classifiants ou encore en les géolocalisant.


Publiez une vidéo






Déjà inscrit ?






Mot de passe oublié ?

Créez votre compte Mylorraine.fr