Gennaro Bracigliano : « Je ferai tout pour honorer ce rendez-vous »
Publié le
Par
dans Sports
mathieuB

Gennaro Bracigliano : « Je ferai tout pour honorer ce rendez-vous »

L'enfant de Forbach, ancienne gloire de l'ASNL nous l'avait dit en tout début de saison « Marseille, c'est un changement de planète ! ». Quelques mois plus tard, c'est carrément un changement de galaxie que vit l'ancien portier nancéien car l'OM va disputer les quarts de finale de la fameuse Ligue des Champions. Rentré dans le temps additionnel contre l'Inter de Milan, Genna' revient pour Mylorraine.fr sur ce moment divin !
Mylorraine.fr : On était tous en transe, ici en Lorraine quand on t'a vu apparaître sur l'écran ?
Gennaro Bracigliano : Rires... A San Siro contre l'Inter de Milan, dans les dernières secondes ! Les choses quand elles doivent arriver, elles arrivent, c'est tout (rires).
Ml : Qu'as-tu dit à Steve Mandanda quand vous vous êtes croisés au bord du terrain ?
GB : Je lui ai dit t'inquiète pas, je vais te le sortir.
Ml : C'est dommage en plus tu pars du bon côté ?
GB : En plus, j'ai demandé à Nicolas Dehon, l'entraîneur des gardiens de quel côté il pensait qu'il allait frapper et j'ai fait le contraire. Bon, c'est comme ça !
Ml : L'ambiance a du être folle dans les vestiaires ?
GB : Dans les vestiaires, la folie, mais ici, la bascule se fait rapidement, et l'on repart dans la concentration puisque dans trois jours il y a le championnat et le match ce samedi face à Dijon. Mais on savoure car ça reste un exploit.
Ml : Genna, à titre personnel, tu vas être amené à devoir jouer l'un des matchs les plus importants de l'OM depuis près de vingt ans, c'est énorme !
GB : Rires...Tu sais que je suis très croyant, je ne crois pas au hasard! Évidemment, je ferai tout pour honorer ce rendez-vous avec comme objectif, avec mes coéquipiers, de tout donner pour se qualifier.
Ml : Les tirages au sort des quarts de finale se feront ce vendredi 16 mars, on espère une équipe en particulier du côté de la Canebière, je pense à l'Apoel Nicosie?
GB: Non...tu sais que si t'es en quart de finale de la Ligue des Champions, c'est que tu as de la qualité donc Lyon, à mon avis, avant son match, devait se dire ça et ça ne leur a pas réussi. L'Apoel Nicosie a montré à beaucoup que le football, c'est l'école de l'humilité donc que ce soit contre eux ou contre Barcelone, il faudra être très vigilant et costaud.
Ml: Tu as forcément une préférence, toi le Napolitain d'origine ?
GB : Rires...Les gens qui me connaissent, connaissent aussi ma préférence mais je ne te la dirai pas.
Ml : Tu as déclaré que tu allais « faire ton travail » mais un quart de finale de Ligue des Champions porte en lui une dimension supplémentaire... historique ?
GB : Le danger, c'est de croire que ce match là va être différent des autres et de le surjouer. Maintenant j'ai 32 ans et mon expérience doit me permettre d'aborder le plus sereinement possible ce rendez-vous. Rester lucide est la manière pour moi d'être performant.
Ml : Même si cela n'est pas comparable avec les campagnes européennes de l'ASNL, tu ne découvres pas l'armada d'émotions que suscite la Ligue des Champions ?
GB : Là, on est au niveau supérieur mais c'est quand même des choses qui ressemblent à ce que j'ai déjà vécu. Par exemple, dans les veilles de matches, les préparations, les conférences de presse etc...l'expérience avec l'ASNL me sert. Même si je n'avais pas joué jusqu'à hier, je n'étais pas dépaysé. Au niveau de l'appréhension du rendez-vous, je ne marchais pas sur la lune, ça s'inscrit plus dans une suite logique.
Ml: Partager le quotidien, l'entraînement avec Steve Mandanda, l'un des meilleurs goals au monde, cela a t-il augmenté ton niveau ?
GB: Il manque quand même le jeu pour m'affirmer totalement mais ce qui est certain, c'est que dans ce club on vit vraiment des choses particulières avec beaucoup de passion dans et autour du terrain et je ne fais que mesurer la chance que j'ai d'être à l'OM car c'est très enrichissant.
Ml : Tu sens que ça va créer un sursaut collectif ?
GB : C'est ce qu'on souhaite tous, en tout cas, il y a de la qualité dans ce groupe, de l'expérience maintenant c'est vrai que l'on reste en course sur tous les tableaux et malheureusement on ne peut pas forcément être à 100% à chaque fois, c'est donc aussi une des raisons qui peut expliquer la mauvaise passe en championnat.
Ml : Tu suis toujours l'actualité de l'ASNL ?
GB : Bien sûr, elle restera quelque part mon club de cœur même si je pense qu'avec toute l'histoire qu'on avait eu ensemble, cela aurait mérité une meilleure fin mais bon, j'ose croire que ce qu'il m'arrive va me permettre de redorer un peu mon blason. C'est le club qui m'a formé, je connais encore beaucoup de monde et j'espère vraiment que le club va se maintenir.
Ml : Un dernier mot ?
GB : Bonjour à tous les Lorrains et les Nancéiens.

Réseaux sociaux

Commentez cet article

Rédaction & Paramètres

Dates

Du au

Horaires

De à

Tarifs

En savoir plus

Médias


Rédaction & Paramètres

En savoir plus

Médias


Publiez vos photos

Une fois vos photos chargées, vous pourrez les personnaliser dans cet espace en leur donnant un titre, une description, en les classifiants ou encore en les géolocalisant.


Publiez une vidéo






Déjà inscrit ?






Mot de passe oublié ?

Créez votre compte Mylorraine.fr