Publié le
Par
dans Culture
CharlotteW

Festival de Gérardmer 2015 : Ouverture "Diabolus Ex-Machina"

Gérardmer. "The Snow. The Movies. The Madness". Le rendez-vous vosgien hivernal est annuel, indispensable et incontournable pour tous les fidèles disciples du cinéma de genre. La température extérieure est glaciale, les films projetés souvent glaçants mais l'atmosphère, on le sait, toujours aussi ardente depuis 22 ans maintenant, comme si les Enfers se léchaient les bouillonnantes babines de tant de déréliction cinématographique concentrée en un même lieu. Seulement, le passage obligé lors de votre arrivée dans ce cœur pulsant mondial du fantastique n'est pas auprès de Charon, le batelier de Satan, mais de la beaucoup plus engageante team de SG Organisation qui détient la clé de votre assouvissement cinévore : votre pass festival. Vous l'aurez compris, une première escale au très sollicité Bureau du Festival de l'Espace Tilleul s'impose.

S'en suit la période d'attente excitante qui conduit jusqu'à l'ouverture officielle du Festival, durant laquelle les festivaliers les plus chanceux pourront apercevoir sur la scène de l'Espace Lac les officiels de l'évènement et de la ville ainsi que les membres des jurys de la compétition auxquels se joint parfois une partie de l'équipe du film qui sera projeté à l'issue de la cérémonie.

Pour le lancement de cette édition 2015, se sont fièrement côtoyés sur scène le réalisateur Christophe Gans, président du jury, son confrère Alexandre Aja, qui m'avait administré une claque bien sentie avec son film Haute Tension, l'un des précurseurs du paradigme horrifique schizophrénique, l'audacieux musicien de ROB qui sera bientôt rejoint par ses acolytes de  Lily Wood and The Pricks, présents pour la compétition courts-métrages. On a déclaré le festival "officiellement ouvert", indicateur suffisant pour l'assistance frémissante d'aficionados que leur programme de "Flocons. Films. Folie" des 4 jours suivants pouvait enfin commencer.

Le long-métrage judicieusement sélectionné pour initier la longue série de gobages oculaires intensifs s'intitule Ex Machina. Alex Garland, son réalisateur, présent ce soir, affiche un pedigree alléchant même si relevant plutôt de la sphère littéraire. Fidèle de Danny Boyle, géniteur des intrigues d'anticipation La Plage, 28 Jours Plus Tard, Sunshine et de l'adaptation de Never Let Me Go, Garland émerge de la zone d'ombre où sont malheureusement trop souvent relégués les scénaristes avec une sublime évocation verbeuse et cérébrale de l'intelligence artificielle. L'histoire est celle de Caleb, jeune programmateur informatique talentueux, "sélectionné" un jour pour rejoindre pour une durée d'une semaine son employeur, un scientifique de génie dans sa demeure reculée en pleine nature. Il découvre qu'il a été invité pour tester les manifestations d'une "conscience" chez un robot, qui se révèle être une jeune femme qui est loin de le laisser indifférent.

De l'impériale Metropolis, auquel Garland rend clairement hommage à travers la silhouette de son robot aux attraits féminins Ava ("presque" Eve la première femme) à A.I de Spielberg en passant par Blade Runner et bien d'autres, les cinéastes ont depuis toujours avidement laissé libre cours à leur imagination en matière de projections scientifiques qui questionnent les notions d'humanité, de progrès et d'éthique. La vision du réalisateur de Ex Machina est poétique, emplie de références et d'intertextes artistiques (le dripping de Pollock, le Memento Mori etc.) et esthétiquement très aboutie. Une réussite! On parie donc que le souhait émis par Alex Garland "que le passage du film dans des Festivals comme celui de Gérardmer lui porte chance" sera exaucé.

Hâte de voir ce que la première journée officielle de projections nous réserve demain!

 

Réseaux sociaux

Commentez cet article

 

Rédaction & Paramètres

Dates

Du au

Horaires

De à

Tarifs

En savoir plus

Médias


Rédaction & Paramètres

En savoir plus

Médias


Publiez vos photos

Une fois vos photos chargées, vous pourrez les personnaliser dans cet espace en leur donnant un titre, une description, en les classifiants ou encore en les géolocalisant.


Publiez une vidéo






Déjà inscrit ?






Mot de passe oublié ?

Créez votre compte Mylorraine.fr