Publié le
AdrienChobaut

"Le Tribun", de Mauricio Kagel, par la compagnie de l'Escabelle

Au départ création radiophonique de Mauricio Kagel (1931 – 2008), "le Tribun" est joué et réinterprété par la Compagnie de l'Escabelle. A la fois théâtrale, musicale et "marionnettique" cette "farce pour pantin, fanfare et haut-parleur" est un spectacle total, à la fois burlesque et pertinent ! A voir dans la région en ce printemps 2012 !

Ecrite en 1978 par le compositeur, chef d'orchestre et metteur en scène Mauricio Kagel (1931 – 2008), "Le Tribun" était au départ une pièce destinée à être diffusée à la radio. De par son intérêt pour la politique, Kagel avait choisi de s'arrêter sur les discours de nos "Tribuns" et d'en analyser leur rhétorique. Pour aller jusqu'au bout de son idée, le compositeur a même écrit la parodie d'un discours d'un dictateur de pacotille, truffé de formules toutes faîtes, au ton aussi enthousiasmant que la vue d'un régiment de blindés envahissant la Pologne, un matin de septembre 1939… A ce discours, il a ensuite adjoint une partition parodique de musique militaire intitulée "10 marches militaires pour rater la victoire" et des enregistrements de foule célébrant son chef. Résultat : avec cette œuvre, Kagel suscite une réflexion sur le pouvoir et ses dérives, sur la position du citoyen face à un art de la communication qui fait de la supercherie une condition de bonne gouvernance…

De quels tyrans d'opérette Kagel a-t-il pu s'inspirer ? Les exemples ne manquent pas dans l'histoire. "Le Tribun" tient autant d'Hitler que de Mao, de Mussolini, que des dictateurs des Républiques bananières. Assurément, le Tribun est à la tête d'un régime totalitaire, entendre par-là qu'il contrôle toutes les couches de la société et de l'Etat. Est-il fasciste ou communiste ? Impossible de le savoir. Mais une chose est sûre : Le dictateur et son peuple parlent d'une seule et même voix. Que c'est beau un pays fort et uni derrière son chef ! "J'ai besoin de vous / Dans la fleur de mon âge, je me suis voué à vous. Vous êtes mon Etat / l'Etat serait vide sans vous !" Oui, mais voilà, cette seule voix est celle du Tribun. Et si le peuple est libre, c'est d'écouter et d'applaudir son Mussolini de carnaval. Emphatique, passionné, le discours de l'orateur va devenir surréaliste, absurde et même burlesque.

La Compagnie de l'Escabelle travaille depuis près de deux ans sur ce projet qui fait intervenir une dizaine de comédiens et musiciens. Son défi a été de transcrire à la scène cette pièce initialement prévue pour la radio. Puisque le Tribun tient meeting, les spectateurs se retrouvent dans la position du peuple spectateur. Pour incarner le Tribun, la compagnie a choisi de recourir à une marionnette plutôt qu'à un acteur. Manipulé par 1, 2 voire 3 comédiennes, notre ami (aux faux-airs d'Erich Honecker quand il se met à parler Allemand…) en devient fascinant. Il pose aussi une question : si une marionnette n'existe finalement que par le désir des manipulateurs de l'animer, n'est-ce pas aussi le cas du Tribun ? A la pièce de Kagel, les comédiens de l'Escabelle ont eu l'idée d'ajouter en épilogue, un extrait du "Discours de la servitude volontaire". Ce texte fut écrit par un jeune homme de 18 ans au milieu du XVIème siècle, Etienne de la Boétie… Didactique et salvateur, ce moment qui vient conclure la pièce  tel un vent de liberté sonne comme une révolte contre le "Tribun", tous les tribuns…

A voir du 19 au 25 mars au CCAM, Scène Nationale de Vandoeuvre
le 23 mai à l'Arsenal-Metz en Scènes
le 25 mai à la Passerelle - Centre Culturel de Florange

Cette création a reçu le soutien du CCAM-scène nationale de Vandoeuvre, l’Arsenal - Metz en scènes / soutien à la production : le Nest-CDN de Thionville-Lorraine / coréalisation : Théâtre de la Manufacture, CDN de Nancy-Lorraine / avec les soutiens financiers de : La Région Lorraine, Le Conseil Général de la Moselle, la Spedidam, l’Adami

Direction artistique Heidi Brouzeng / avec (comédiens, musiciens) Delphine Bardot, Heidi Brouzeng, Bernadette Ladener, Véronique Mougin-Deltruc, Olivier Bost, Sébastien Coste, Michel Deltruc, Hugues Reinert / mise en scène Lionel Parlier / conception et construction de la marionnette Delphine Bardot / artiste électroacoustique Jean-Kristoff Camps / son François Cacic / scénographie Guy Amard / costumes Delphine Delavallade

Réseaux sociaux

En savoir plus

Nom: http://www.escabelle.com/

Commentez cet article

Rédaction & Paramètres

Dates

Du au

Horaires

De à

Tarifs

En savoir plus

Médias


Rédaction & Paramètres

En savoir plus

Médias


Publiez vos photos

Une fois vos photos chargées, vous pourrez les personnaliser dans cet espace en leur donnant un titre, une description, en les classifiants ou encore en les géolocalisant.


Publiez une vidéo






Déjà inscrit ?






Mot de passe oublié ?

Créez votre compte Mylorraine.fr